fbpx Passer au contenu

Camping d’hiver : Expériences & conseils

Le camping d’hiver, dans la neige et le froid québécois, c’est possible! C’est une expérience qui est plutôt accessible, à condition d’être bien équipé et de suivre quelques règles de bases. Bien entendu, pour une première fois il est préférable d’éviter les nuits par -30°C (petit raté de ce coté là pour nous, car il faisait très très froid !)

Cet article est donc un mélange de notre expérience en camping d’hiver et de quelques conseils pratiques, si vous voulez tenter l’aventure.

Trouver l’endroit pour s’essayer au camping d’hiver

Le Québec offre de nombreux endroits pour ceux qui veulent s’essayer au camping d’hiver. Plusieurs organismes proposent des initiations, comme nous l’avons fait l’hiver dernier dans le parc de la Jacques Cartier.  

Pour cette nouvelle aventure, nous voulions partir seuls. Au début, nous pensions partir dans l’un des parcs de la SEPAQ. Plusieurs d’entre eux mettent à disposition des emplacements de camping pour l’hiver. Mais finalement notre choix s’est porté sur le parc de la Gorge de Coaticook pour la simple et bonne raison qu’il est possible d’y faire un feu de camp!

drone riviere neige
camping Coaticook
cabane Coaticook
riviere neige

Le camping du parc de la gorge de Coaticook

Les emplacements de camping du parc sont juste à coté de la rivière à 5 min de l’accueil (point positif, un bloc sanitaire chauffé est accessible h24). Vous avez le droit à un espace dédié pour installer votre tente, avec une table de pique-nique et un espace pour le feu. C’est sur que ce n’est pas pareil que du camping sauvage perdu au milieu de la forêt. Ça enlève un peu de son charme, mais pour une première, nous avons joué la sécurité.

L’été en camping, on a tendance à prendre notre temps (et à prendre l’apéro aussi…). En hiver, la soirée est rythmée par les degrés que nous perdons au fil des heures. On a un peu moins envie de rester dehors à regarder les étoiles, ou du moins, moins longtemps ! 

Retour sur notre soirée/nuit:

Nous avons commencé par installer la tente de jour, puis avons allumé le feu pour regagner un peu de chaleur ! Un petit chocolat chaud préparé à l’avance dans nos thermos était plus que bienvenu. Cette petite pause nous a donné du courage pour partir explorer un peu le parc, juste avant la tombée de la nuit.

De retour au campement, préparation de notre repas du soir : gnocchi, épinard et pesto rouge (c’est un peu notre classique en camping!). Je vous assure que manger par -30°C avec des moufles ce n’est pas évident et votre assiette refroidit très vite !!

Avoir accès à un espace chauffé à proximité du campement était vraiment du luxe. Nous en avons profité pour nous changer, et ça nous a permis de gagner un peu de chaleur avant d’aller dormir…

Réveillés aux aurores, le contour des sacs de couchage était un peu gelé, et surtout il y avait de la neige sur les parois intérieures de la tente due à la condensation !! Mais au final, nous n’avons pas eu froid pendant la nuit ! Le plus difficile dans l’histoire, était de quitter son sleeping bag…

tente hiver
tente neige
tente camping hiver
homme feu hiver
feu camping hiver
femme feu neige
nuit camping
feu de camp
tente hiver
reveil camping hiver
sleeping bag mec

Bien s’équiper pour passer la nuit dehors

Il va s’en dire que partir faire du camping en hiver demande un peu plus d’organisation qu’aux beaux jours!

Notre équipement est sensiblement le même qu’en été, à l’exception des matelas et des sacs de couchage !

    • tente 2 personnes
    • matelas en mousse (une première couche d’isolant avec revêtement thermique pour se couper du froid)
    • matelas gonflables (nous avons utilisé les mêmes qu’en été, ils sont peu isolants, mais le but est de s’éloigner au maximum du sol)
    • sac de couchage momie -18°
    • doublure (ça apporte un peu de chaleur et ça éloigne l’humidité)
    • oreillers (un petit luxe qu’on s’autorise parfois)
    • des vêtements pour la nuit (leggings et sous pull thermique, polaire, paire de chaussettes, cache-cou et bonnet)

Le petit plus que nous n’avons pas encore : les bottillons, parfait quand il faut sortir rapidement pendant la nuit !

Pour cuisiner, nous avons utilisé une vieille poêle posée directement sur le feu. Mais quand nous partons en longue randonnée d’hiver, on opte pour des plats lyophilisés (beaucoup moins lourd dans le sac à dos!)
drone Coaticook

Nos « petits » conseils

Nous sommes loin d’être des experts mais voici quelques conseils qui pourront vous aider si jamais vous avez envie de tenter l’expérience !

    • Manger même si on n’a pas faim ! On consomme plus d’énergie quand il fait froid !
    • Prévoir des doubles de tous vos vêtements : un kit de jour et kit de nuit. Personnellement, je garde mes vêtements du lendemain dans mon sac pour qu’ils soient chaud au moment de m’habiller !
    • Éviter de trop s’habiller par crainte d’avoir froid. Il faut éviter de transpirer dans son sac de couchage. J’utilise la technique de l’oignon ! Pour cette nuit j’avais une base thermique, un bas de pyjama et un sweat en polaire
    • Dormir avec un cache-cou, bonnet et/ou une cagoule. La seule partie de votre corps qui dépasse du sac de couchage, c’est votre visage. Mieux vaut s’équiper correctement ! Même s’il fait très froid, il ne faut pas respirer directement dans son sac de couchage pour ne pas apporter d’humidité indésirable. Vous verrez d’ailleurs au réveil que votre tour de tête du sac est gelé du fait de votre respiration.
    • Glisser une bouteille d’eau chaude dans son sac avant de se coucher. Bon à savoir, le sac de couchage ne génère pas de chaleur, il la garde. Donc 2/3 squats avant de vous coucher ou une bouillotte peuvent aider à créer une chaleur « confortable »!
    • Le point le plus important selon moi : aller aux toilettes la nuit, même s’il fait froid et qu’on n’a pas le courage ! Si vous vous retenez votre corps va consommer de l’énergie et résultat, en plus de ne pas dormir, vous aurez froid !

N’hésitez pas à épingler cet article sur Pinterest 🙂

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :