Passer au contenu

On a testé le camping d’hiver

Pourquoi ne serait-il pas possible de faire du camping en hiver ? Comme dit l’adage “il n’y a pas de mauvaise température, juste un mauvais équipement

Et oui, partir dormir sous tente par -20°C  demande un peu d’organisation et un bon équipement. Pour cette première expérience, nous sommes passés par Quatre Natures. Il propose une initiation de 2 jours et une nuit au camping d’hiver.

Initiation au camping d’hiver

C’est au milieu du parc de la Jacques Cartier que nous avons retrouvé Vicky, notre guide pour ces 2 jours. Le départ se fait depuis l’accueil de la SEPAQ. Après une marche d’environ 2km, on voit apparaitre au loin le tipi dans lequel on va passer la nuit. Celui-ci est installé juste devant la rivière Sautauriski. La vue en cette fin de journée est sublime.

montagne parc cartier
tipi neige

Quatre natures propose, quand la météo le permet de construire un quinzee* et d’y passer la nuit. Il faut bien avouer qu’une part de nous fut un peu déçue de ne pas pouvoir tenter l’expérience. Mais avec la neige tombée quelques jours auparavant, c’était impossible pour des raisons de sécurité. L’hiver prochain peut-être !

*Le quinzee est un abri de neige d’origine amérindienne qui ressemble à un igloo, mais qui est fabriqué à partir d’un amoncellement de neige durcie et évidée par la suite

Une fois nos sacs déposés au tipi, on décide de chausser nos raquettes pour un peu de hors piste dans le parc.

Au retour, les choses sérieuses commencent. L’intérieur du tipi est sommaire : un poêle à bois et 3/4 bancs. L’espace n’est pas très grand, il faut donc s’organiser : un espace cuisine/ un espace couchage !

N’allez pas croire que vous allez pouvoir chauffer le tipi grâce au poêle, pour des questions de sécurité, on ne peut pas faire un gros feu. Le poêle nous servira donc pour cuisiner.

Au menu de cette soirée : soupe, poêlée de légumes, nouille de riz , brie fondue et en dessert une délicieuse tarte aux pommes !

Après quelques glissades nocturnes au milieu du parc, il est temps d’aller dormir.

Notre équipement pour la nuit

Comme, je l’ai mentionné plus haut, l’important en camping d’hiver c’est l’équipement. Le point positif c’est que Quatre natures fournit tout le matériel!

Pour information votre sac de couchage ne va pas générer de la chaleur mais la garder, donc je vous conseille de faire quelques squats avant de vous glisser dedans ! Mais attention pas trop car l’humidité est votre pire ennemi !

C’est donc habillés d’un sous pull, d’un  legging et d’une grosse paire de chaussette que nous nous sommes glissés dans notre sac de couchage.

Pour compléter, un cache cou et une tuque! Croyez moi, le cache cou est vraiment utile, Quentin n’avait pas le sien et il a eu un peu froid par moment.

Un réveil frais mais une belle expérience !

Avec une température autour des -15° pendant la nuit, nous n’avons pas eu réellement froid. Toutefois, sortir du duvet était une étape un peu plus difficile.

sac de couchage tipi
femme sac de couchage
feu tipi

Petit conseil, au passage, si pendant la nuit vous avez envie d’aller aux toilettes, allez y car vous risquez d’avoir froid et de ne pas dormir ! Pis, franchement, remettre ses chaussures d’hiver, son gros manteau, courir dans la neige jusqu’aux toilettes sèches les plus proches, tout ça par -20°, c’est quand même super drôle!! Je parle par expérience !

Pour bien commencer la journée, café et grilled chesse cuisinés au feu de bois ! C’est aussi pour ce genre de repas qu’on adore le camping 🙂 Et comme nous a précisé Vicky, l’hiver il est important de beaucoup boire (sans alcool) et manger car notre corps travaille davantage pour se réchauffer !!

cuisine tipi hiver
poele tipi hiver

Cette première expérience fut une véritable réussite ! Et nous conforte dans l’idée de se lancer dans le camping d’hiver l’année prochaine ! Pourquoi pas dans le parc du Mont Mégantic !

tipi neige

Le sentier des Loups

Nous avons profité d’être au cœur du parc pour partir randonner. Nous avons donc pris la route vers le sentier des Loups.

La SEPAQ annonce un parcours très difficile, on comprend pourquoi … ça monte BEAUCOUP. Et oui malgré un dénivelé de seulement 447m, la montée est constante et pentue mais la vue en haut en vaut la peine !

N’ayant pas prévu assez d’eau et à manger, on a préféré redescendre tranquillement au lieu de faire une boucle, mais on reviendra !

riviere jacques cartier
sentier loups hiver
point vue sentier loups
sentier neige cartier
sentier loups cartier
Sautauriski
Sautauriski observatoire
raquette hiver
raquette hiver
raquette neige
homme neige hiver

Soyez le Premier à Commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :