fbpx Passer au contenu

Canot-camping au Québec : 3 endroits à découvrir au plus vite !

Pourquoi ne pas vous essayer au canot-camping lors de vos prochaines vacances au Québec ? Pour nous, cette activité regroupe tout ce qu’on aime : le canoë et le camping ! Si vous rêvez d’une expérience en camping sauvage pour profiter de la nature, cette activité est aussi faite pour vous ! Et en plus, contrairement à la randonnée à pieds, vous n’aurez pas à porter votre sac à dos 🙂

Le canot-camping, qu’est ce que c’est ?

Le canot-camping est une activité qui allie la promenade en canoë (ou en kayak), sur plusieurs jours, avec une ou plusieurs étapes de camping. La plupart du temps, l’objectif est d’atteindre un site de camping (en général sauvage) pour y passer la nuit et repartir le lendemain vers une autre destination.

canot-camping Québec opémican

Quelques conseils avant de se lancer

  • Savoir nager 😮
  • Etre à l’aise en canoë avant de vous lancer car vous serez en autonomie totale. Si vous n’avez jamais fait de canoë-kayak, on vous conseille d’en louer un pour quelques heures afin d’apprendre la stabilité et pour réussir aller droit sans tourner en rond ! Sinon, il y a l’option expédition guidée.
  • Se renseigner sur les parcours proposés et le nombre de kilomètres à parcourir par jour. Le nombre et les distances de portage sont également à vérifier. Entre 2 points d’eau, il se peut que vous ayez à porter votre canoë sur quelques mètres, voire centaines de mètres ! Il faut prendre cela en compte dans le temps du trajet, car à chaque fois vous devez vider votre canoë, et porter tout votre matériel d’un point A à un point B.
  • Si vous partez sur une rivière, vérifiez le niveau de difficulté. Il existe en effet une classification qui va du Niveau I (très facile) au Niveau V (très difficile), qui sont principalement liés à l’intensité du courant et aux obstacles.
  • Vérifier la météo le jour J. La pluie, ce n’est pas agréable, mais se faire surprendre par le vent peut être extrêmement dangereux !! Un conseil, sur les lacs, toujours longer les berges.
  • Prévoir l’essentiel de navigation: pagaies, gilet de sauvetage, écope, carte, boussole et moyen de communication (la plupart de ces choses sont fournies par l’organisme qui loue les canoës)
  • Pensez à votre équipement mais sans vous surcharger ! Voici un petite liste non exhaustive :
    • Matériel de camping : tente, sac de couchage, matelas, réchaud, ustensile, de quoi faire du feu, lampe frontale…
    • Vêtements : une tenue de rechange (si vous tombez à l’eau!), une tenue pour la nuit, un parka, un polaire…
    • Nourriture et eau pour la durée de l’expédition
    • Anti moustique, crème solaire et trousse de premiers soins !
  • Dernier conseil : trier ce qui a besoin d’être transporté dans un bidon étanche : vêtements, couchage, matériel électronique..
carte canot-camping vérendrye

3 endroits pour tenter l’aventure du canot-camping au Québec !

1/ Parc régional du Poisson Blanc – Laurentides

Pour une première expérience en canot-camping, le parc régional du Poisson Blanc est surement l’endroit idéal. A seulement 3h de route de Montréal, vous pouvez réserver une île située entre 1km et 16km de l’accueil, selon votre niveau ! Une soixantaine d’îles ont été aménagées en sites de camping sauvage. Chacune d’entre elles est équipée d’une table, d’un emplacement pour faire un feu et de toilettes sèches.

Depuis votre îlot, vous pouvez reprendre votre embarcation pour accéder à quelques courtes randonnées avec point de vue sur le réservoir.

➕ Entre 50$ et 120$ par île (env. 30/80€), en fonction du nombre de tente et de la saison. Le prix comprend aussi la livraison d’un sac de bois par nuit, et une carte du réservoir.

Location des canoës : entre 30$ et 45$ (env. 20/30€). Vous pouvez aussi louer des kayaks et des paddleboards. Le parc propose également un service de portage pour vos affaires de camping. Plus d’informations sur le site internet du Parc Régional du Poisson Blanc.

Notre aventure au Parc Régional
du Poisson Blanc​

2 / Parc régional d’Opémican – Abitibi-Témiscamingue

C’est dans le secteur de l’île-aux-fraises que vous pourrez partir découvrir l’immense lac Kipawa ! L’endroit est un véritable labyrinthe (ne surtout pas perdre la carte remise à l’accueil de la Sépaq).

Ici vous naviguerez avec des canots de la marque locale Abitib&Co, ils sont juste magnifiques !! Il faut compter 6 km pour rejoindre une des deux petites îles privées. Tout comme dans le Parc du Poisson Blanc, vous devez réserver votre emplacement pour une ou plusieurs nuits.

Sur le trajet il n’y a pas vraiment de difficulté …mais faites attention si le vent se lève car on navigue sur un grand lac !

Nous y sommes allés à l’ouverture du parc et il n’y avait pas d’installation sur l’île, ni table, ni toilettes sèches !!

➕ Nous avons payé environ 28$ (env. 18€) par nuit et 35,50$ (env. 23€) par jour pour la location du canoë. A confirmer avec la Sépaq car je ne retrouve plus l’information sur leur site.

Notre aventure au Parc Régional d’Opémican

3 / Réserve faunique de la Verendrye – Abitibi-Témiscamingue/Outaouais

La Vérendrye s’étend sur les régions de l’Outaouais et de l’Abitibi-Témiscamingue. Cette zone qui compte plus de 4000 lacs est un véritable petit paradis pour partir en canot-camping.

Une vingtaine de circuits sont proposés, allant de 24km à 130km, de quoi partir pour plusieurs jours d’expéditions !! Il est possible de connaitre le niveau de difficulté pour chaque trajet (la force des rapides, la longueur des portages) et aussi les points d’intérêt.

Les emplacements où nous avons campé étaient équipés d’un emplacement pour le feu et de « toilettes sèches » (en vrai c’était un bidon planté dans le sol au milieu de la forêt !!)

Attention, contrairement au Poisson Blanc et au parc d’Opémican, vous ne dormez pas tous les soirs au même endroit. Les spots de camping fonctionnent à la manière du premier arrivé, premier servi ! Nous vous conseillons d’arriver le plus tôt possible pour choisir votre campement, et ainsi éviter les surprises… 

➕ Le droit d’accès est de 14$ par adulte (env. 9€) et par nuit (c’est moins cher pour les enfants), et la location du canot 37$ par jour (env.24€). Vous pouvez aussi louer du matériel de camping, nous avions payé à titre d’exemple 15$ par jour pour une tente 3 places (env. 9€). Plus d’informations sur La Vérendrye.

Si vous souhaitez pécher, il faut ajouter un droit d’accès de 17,50$ par jour et par adulte, ainsi qu’un permis de pêche du Québec.

2 Commentaires

  1. Christian

    Encore un sujet agréable à lire .

    • prendstesclics

      Merci beaucoup 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.